Analyser l’efficacité de vos newsletters

Faire des newsletters est important pour garder un lien avec vos clients mais il est tout aussi important d’analyser vos campagnes afin de gagner en pertinence et en efficacité. Nous allons vous donner quelques clés dans cet article pour bien comprendre les statistiques fournies par votre CRM ou logiciel de gestion.

Que sont les KPI pour vos campagnes email ?

Les KPI, ou indicateur clé de performance, sont des indicateurs qui permettent de comprendre, d’analyser et d’améliorer vos campagnes. Les KPI sont à déterminer en amont de votre campagne afin d’analyser les bonnes données. Les KPI généralement utilisés sont :

  • Les taux d’attrition
  • Le taux de rebond
  • Les taux de hard et soft bounce
  • Le taux de désinscription
  • Les taux de réactivité
  • Les taux de clics
  • Les taux d’ouverture
  • Les taux de conversion
  • Le taux de signalement en spam…

Comprendre et analyser ces indicateurs vont permettront d’améliorer vos campagnes futures en adaptant plus finement les messages, couleurs etc à votre cible. Les tests A/B sont un bon outil pour améliorer vos KPIs. En effet, tester deux modèles ou plus de newsletters sur une même cible vous permettra d’améliorer les taux en choisissant le message qui a le plus percuté. Une majorité d’outil propose désormais les tests A/B.

Comprendre les différents indicateurs

Il existe différents indicateurs qui permettent de bien analyser les campagnes. Nous allons les détailler ci-dessous afin de comprendre l’intérêt de chacun.

Le taux d'attrition

Ce taux n'est pas nécessairement lié aux campagnes marketing mais est un indicateur clé dans la vie d'une entreprise. Le taux d'attrition est le taux de clients perdus. Il permet de voir le taux de fidélisation des vendeurs notamment. Il permet de voir la progression de l'entreprise et doit être pris en compte dans vos campagnes.

Le taux de rebond

Le taux de rebond doit être le plus faible possible. C'est l'indicateur qui mentionne si votre email a bien été reçu par vos contacts. Il est à mettre en parrallèle du hard et du soft bounce. Si votre base n'est pas qualifiée, le taux de rebond sera élevé, il faut donc bien la qualifier (voir cet article)

Les taux de hard et soft bounce

La hard bounce, c'est lorsque le mail n'existe plus. Le soft bounce, c'est le signal que l'adresse est temporairement indisponible. Si votre base est de qualité, ces taux seront quasi nuls, d'où l'importance de bien nettoyer votre base régulièrement afin d'améliorer ce taux.

Les taux d'ouverture

Le taux d'ouverture est le rapport entre les gens qui ont reçu le mail et ceux qui l'ont ouvert pour en lire le contenu. Si le taux d'ouverture est faible, c'est souvent que l'objet de votre email n'est pas pertinent ou attractif ou que le client est saturé de vos communications. Ce taux est généralement situé entre 15 et 25%.

Les taux de réactivité

Le taux de réactivité met en lumière l'efficacité de vos CTA. Si votre contact a ouvert le mail mais n'a pas généré d'action, c'est que le contenu ou les CTA ne sont pas pertinents ou efficaces. Il faut donc les corriger avec de créer de l'interaction. Les couleurs, le design, les messages sont peut être des éléments à étudier.

Vous placer comme un contact potentiel vous permettra de créer des messages plus forts et pertinents.

Les taux de clics

Les taux de clics sont à mettre en lien avec les taux de réactivité. Ils sont liés aux liens présents dans les textes des emails par exemple. Le taux de clic est situé généralement entre 1.60% et 6%. Si vous êtes au delà, c'est que votre fichier et votre email sont extrêmement pertinents !

Le taux de désincription

Le taux de désincription est comme son nom l'indique, lorsque le client se désinscrit de votre liste. Il peut le faire notamment s'il considère votre email inutile ou non pertinent, qu'il en reçoit trop et que ses centres d'intérêt ont changé. C'est clairement un mauvais signal si vous avez des taux élevés. La qualification de la base est encore un élément essentiel pour diminuer ce taux.

Les taux de conversion

Le taux de conversion sont importants car ils permettent de voir les taux commerciaux suite à une campagne. Plus votre campagne a généré de business, plus le taux de conversion sera important. C'est clairement un signe de réussite et de pertinence de votre newsletter.

Le taux de signalement en spam

Ce taux est le plus mauvais indicateur et il faut qu'il soit nul. Si vos contacts vous signalent en spam c'est peut être parce qu'ils n'ont jamais accepté de recevoir vos news ou que vos messages ne sont clairement pas pertinents. C'est le plus mauvais des signals.

Le choix des horaires et jours d'envoi

Si vous souhaitez optimiser vos campagnes, il faut impérativement adapter vos heures et jours d’envois à votre cible. Les professionnels ou les particuliers n’ont pas les mêmes habitudes et il faut faire vos emails en fonction de ce point. Un professionnel lit généralement ses emails le matin alors qu’un particulier plutôt le soir ou entre 12h et 14h. Les jours sont aussi à choisir avec pertinence selon le secteur d’activité. Cet article de Sendinblue est très intéressant sur les horaires.

Quid de l'A/B testing ?

source : https://www.convertize.com/fr/ab-testing/

L’A/B testing est une méthode très intéressante. Il permet d’envoyer plusieurs templates ou modèles d’emails différents sur une même cible. Votre outil d’envoi dispatchera automatiquement les emails de manière cohérente. Le but est ensuite de regarder les KPIs de chaque template pour en déterminer le plus pertinent et affiner au fur et à mesure les campagnes. Ce travail est fastidieux mais indispensable pour aboutir à une communication pertinente avec des taux de retour très intéressant.

Cet article vous a plu ?
Partagez-le sur les réseaux !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ne ratez pas l'envol de Birds'Marketplace !

🚀 Suivez-nous sur LinkedIn

On ne publie que des choses intéressantes, c’est promis !